Protéger son entreprise des attaques informatiques

Les entreprises sont très dépendantes au bon fonctionnement de leur équipement informatique. En cas de panne ou de piratage, c’est toute l’entreprise qui se met à l’arrêt. Pire, si des données critiques sont perdue, cela peut porter un coup dur au business. Afin de faire face efficacement aux risques de piratages, quelques bonnes pratiques doivent être mises en place.

Mettre en place des logiciels de protection

La première chose à installer c’est bien évidemment des logiciels de sécurité informatique. Au minimum, tous les postes informatiques de votre parc doivent disposer d’un antivirus. Ce logiciel vérifie les connexions entrantes et si des ressources suspectes tentent de pénétrer dans vos machines, celles-ci seront bloquées. Il faut également opérer un scan régulier des disques durs afin de détecter d’éventuels virus ou fichiers dangereux qui auraient pu passer au travers des mailles du filet.

L’antivirus doit être complété d’un antimalware. Parfois les logiciels de sécurité intègrent les deux fonctionnalités. L’antimalware détecte les logiciels frauduleux qui visent à nuire à vos machines là où l’antivirus analyse et vous protège de fichiers dangereux.

Ces outils sont le point de départ d’une sécurisation informatique. Si vous avez un doute, il est fortement recommandé de vous faire accompagner d’une entreprise informatique. Des PME comme Proselis proposent des services d’installation et de maintenance de logiciels de sécurité.

Conserver les équipements et logiciels à jours

Le monde de l’informatique évolue en permanence. Il n’y a pas un jour durant lesquels les pirates ne soient pas à la recherche de nouvelles failles de sécurité à exploiter dans les systèmes complexes.

Pour que les logiciels puissent fonctionner dans la durée dans un tel environnement, les éditeurs sont obligés de rester en veille sur les nouvelles failles et de développer des correctifs pour les combler. Ces derniers sont ensuite diffusés via les mises à jour.

C’est principalement pour cela que vos logiciels et votre système d’exploitation vous harcèle régulièrement de notifications avec la nécessité de télécharger la dernière version.

Vous l’aurez compris, ces mises à jour sont indispensables pour vous assurer que des brèches de sécurité ne restent pas ouvertes sur votre site. Plus vite elles sont réalisées, mieux votre système sera protégé.

Les entreprises informatiques proposent généralement ces actions dans leurs forfaits de maintenance de base.

Pour faire face à ce risque, d’autres proposent également de fournir un accès aux logiciels à distance de façon à ce que l’outil soit installé sur un poste extérieur à l’entreprise. On n’accède finalement qu’à l’interface en « streaming » sans risque pour vos postes.

Vérifier tout ce qui est téléchargé et installé

Enfin, le dernier point de filtre doit être assuré par l’utilisateur. Bien que l’antivirus scanne la plupart des éléments rentrant dans la machine, il ne bloquera pas les actions réalisées de son plein gré par l’utilisateur.

Lorsqu’un logiciel ou un fichier est téléchargé ou versé sur la machine via un disque dur ou une clé USB, l’utilisateur doit être sûr de sa provenance et que celui-ci n’intègre pas de virus.

Il faut par exemple :

  • Télécharger des logiciels que depuis des sites de confiance
  • Ne pas insérer une clé USB d’un visiteur sans une confiance absolue (l’espionnage industriel est courant dans certains secteurs)
  • Ne pas remplir de formulaire avec des données sensibles si vous n’êtes pas sûr de l’émetteur et de la cible du formulaire.

En respectant ces bonnes pratiques, cela vous assure de vous protéger des principaux risques informatiques.

Masha Lotakovack

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *