Les meilleurs émulateurs Android pour PC

Depuis quelques années maintenant, les émulateurs Android sont vraiment à la mode. Évidemment, il n’y a rien d’étonnant à cela vu qu’ils sont relativement simples d’accès et qu’ils constituent le moyen parfait pour profiter de vos applications Android préférées sur votre ordinateur.

Vous trouverez donc dans cet article les émulateurs qui, selon nous, mérite d’être traité comme les meilleurs.

Plus d’inquiétude, vous êtes prêt à télécharger Pokemon GO pour PC !

 

Avant toute chose, il est nécessaire de savoir que la rapidité d’exécution des tâches ainsi que leurs fluidités dépendent en majeur partie des performances de votre ordinateur. Vous remarquerez sûrement que l’interface entre les différents émulateurs ne changent pas vraiment beaucoup, mais ce sont les possibilités de ses différents émulateurs qui sont plus ou moins nombreuses en fonction de celui que vous choisissez.

Sachez aussi que tous les émulateurs dont nous vous parlerons dans cet article peuvent être gratuitement installés et utilisés. Le retrait des pubs et l’ajout de certaines fonctions supplémentaires sont les seules choses qui demanderont un paiement.

BlueStacks

BlueStacks est très certainement l’émulateur le plus populaire et le plus stable à la fois en termes de fiabilité pour les applications. Il a aussi l’avantage d’être totalement gratuit pour les utilisateurs qui sont prêts à supporter quelques publicités promouvant des applications. Payer une certaine somme est le seul moyen pour pouvoir profiter de l’émulateur sans contrainte.

BlueStacks peut donc être utilisé, par n’importe qui et sans aucune limite, gratuitement et cela avec ou sans compte Google, puisque l’émulateur simulera un OS sous-marin dans votre machine. En plus d’être l’émulateur le plus fiable encore actuellement, c’est aussi un émulateur qui offre une compatibilité à toute épreuve avec des PC de tous les horizons.

Nox App Player

Égalant BlueStacks en termes de fluidité et étant même parfois plus rapide, Nox App Player est un émulateur sorti récemment et qui se trouve être vraiment prometteur. La vitesse d’exécution des tâches de l’émulateur est agréablement surprenante et en fait ça force, bien que certaines applications lui rendent la vie dure par moment (des jeux plutôt gourmands).

Actuellement, Nox possède un avantage sur BlueStacks et ce n’est pas qu’un simple détail. L’application est complètement gratuite et ne vous infligera aucune publicité ! De plus, afin de perfectionner l’expérience de l’utilisateur, l’émulateur reproduit un bon nombre de fonctions qui rappellent celle des appareils Android. Et parce que tout cela n’était pas suffisant, la gestion de volume, les captures d’écran (vidéo et photo), le redémarrage, l’installation d’un APK ou encore les multiples sessions sont disponibles sur cet émulateur.

Droid4X

L’émulateur Droid4X, également proposé gratuitement, n’est sûrement pas le meilleur en termes d’interfaces, mais il a l’avantage d’être parfait fonctionnellement parlant. À l’inverse d’autres émulateur qui se trouvent être plus fermés, DroidX4 est plus ouvert vu qu’il vous permet de totalement vous l’approprier et cela incluant également tous les paramètres de base d’Android. Pour ce qui est de la fluidité de l’émulateur, elle est bonne, mais sûrement pas aussi concluante que celle des émulateur précédemment cités.

Comme les précédents émulateurs que nous vous avons présentés, DroidX4 possède également des fonctionnalités permettant d’enregistrer vos meilleurs moments en vidéo et image (à l’aide de votre Webcam). Ajoutons en plus à cela, pour le plus grand plaisir de certains, la possibilité d’utiliser votre manette, puisque les contrôleurs sont compatibles sur cet émulateur. L’émulateur vous permet aussi, depuis les paramètres, de changer la définition d’affichage ainsi que le niveau des performances que vous attribuez à l’émulateur.

Andy OS

Andy OS, proposé gratuitement également (pour un usage personnel, si c’est pour une entreprise le tarif est de 12$ par mois), est un émulateur qui a particulièrement bien évolué lors des derniers mois avec un meilleur mécanisme de navigation qui montre une meilleure réactivité avec la souris. Il y a encore quelques temps Andy OS ne prenait pas en compte les appuis de longues durées. Andy OS, en plus d’avoir gagné en ergonomie, possède désormais une interface plutôt charismatique ressemblant au mélange de KitKat et de Marshmallow.

En revanche, à l’inverse des trois autres émulateurs précédemment cités qui fonctionnent sous Android 4.4, Andy OS fonctionne sous Android 4.2.2. Pour ce qui est des fonctionnalités, il se trouve être aussi légèrement moins complet que les autres. Par contre, il offre une stabilité vraiment impressionnante. Le dernier point important qui pourrait éventuellement en intéresser plus d’un, pour les personnes ayant souscris à la version payante, comme précisé plus haut, s’offre la compatibilité de l’émulateur sur Mac et Linux en plus de Windows et d’autres petits avantages.

Masha Lotakovack

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *