Blackhat et whitehat la différence

Les ”Chapeaux noirs” ou ” Black hat” qui sont ils ?

Image source http://www.webetsolutions.com/
L’expression signifie « gamin à script », littéralement « gamins qui utilisent des scripts ».
Dépourvus des principales compétences en matière de gestion de la sécurité informatique, passent l’essentiel de leur temps à essayer d’infiltrer des systèmes, en utilisant des scripts ou programmes mis au point par d’autres. Ces personnes ne sont pas à proprement parler des hackers, mais elles se considèrent généralement comme tels.

Une vidéo sur les blackhat et white hat seo ?


Leurs motifs: piratent surtout par désir de se faire remarquer et par manque d’éthique.
Malgré leur niveau de qualifications faible voire nul, les script kiddies sont parfois une menace réelle pour la sécurité des systèmes. En effet, outre le fait qu’ils peuvent par incompétence altérer quelque chose sans le vouloir ou le savoir, d’une part les script kiddies sont très nombreux, et d’autre part ils sont souvent obstinés au point de passer parfois plusieurs jours à essayer toutes les combinaisons possibles d’un mot de passe, avec le risque d’y parvenir.
Les plus malveillants des hackers „chapeau noir” sont les crackers. Ils effacent les données par jeu uniquement, sans pour autant en vouloir à la victime qui est le plus souvent choisie au hasard.
Il existe plus généralement deux types de cracker. Celui de haut niveau correspondant véritablement à l’idée du black hat hacker -, qui va chercher les failles et vulnérabilités de ses cibles lui-même et le script kiddies (voir plus haut).
Ce sont les crackers qui ont, en grande partie, contribué à donner l’image noire que la plupart des gens ont actuellement du monde du hacking.

image source https://fourdots.com/

• Hacker (ou pirate informatique)

Un hacker est une personne qui montre une passion pour la compréhension du fonctionnement intime des systèmes, ordinateurs et réseaux informatiques en particulier. Il est un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique et a donc des moyens de déjouer cette sécurité. Certains d’entre eux utilisent ce savoir-faire dans un cadre légal et d’autres l’utilisent hors-la-loi. Dans ce dernier cas, on parle de pirates informatiques.
Hacker, dans sa signification relayée par les médias de masse, se réfère aux chapeaux noirs (pirate informatique). Afin de lever l’ambiguïté sur le terme hacker, cracker est souvent utilisé pour désigner les black hats.

Selon leurs savoir-faire, motifs et méthodes, les hackers sont classés dans différents groupes:

• Hackers „Chapeau noir » ou „Black-hat » hackers
Un black hat (en français: «chapeau noir») est un terme en argot informatique qui désigne les hackers mal intentionnés. Créateurs de virus, cyber-espions, cyber-terroristes ou cyber-escrocs, agissant la plupart du temps hors-la-loi dans le but soit de nuire, de faire du profit ou d’obtenir des informations.
Les black hats ont une nette préférence pour les actions illégales. Cela va de la création de virus aux chevaux de Troie en passant par les vers et les logiciels espion.
Ces personnes tirent parti de leurs compétences informatiques à dessein d’en tirer un bénéfice financier ou bien dans le but de nuire à des individus ou à des organisations.

Leur nombre ne cesse de grandir étant donné la valeur de plus en plus grande des informations dans la guerre économique.
Beaucoup de black-hats deviennent des hackers white-hat (voir plus loin). En fait, il est très difficile d’imaginer que quelqu’un qui n’a jamais essayé de s’introduire dans n’importe quel ordinateur travaille comme white-hat hacker.
Ainsi, la différence se fait plus dans leurs intentions: black-hats = hackers mal intentionnés, contrairement aux white-hats qui sont les hackers aux bonnes intentions.
• Hackers „Chapeau gris » ou „Grey-hat » hackers

En fait, cette catégorie recouvre le large panel de personnes se situant entre le black hat et le white hat. S’ils n’hésitent pas à pénétrer dans les systèmes sans y être autorisés, ils n’ont pas de mauvaises intentions. C’est souvent l’exploit informatique qui les motive, une façon de faire la preuve de leur agilité.

 

Masha Lotakovack

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *